Sélectionner une page

L’arrivée d’un nouvel enfant est généralement une période qui remplit toute la famille de joie et d’impatience. Même si l’excitation de papa et maman peut être manifeste, il arrive bien souvent que leur enthousiasme ne soit pas partagé. C’est notamment le cas lorsqu’il y a déjà un(e) aîné(e) à la maison. Cela peut soulever bien d’inquiétudes du côté des parents. Si vous vous demandez comment préparer votre enfant à l’arrivée d’un(e) petit(e) frère/sœur, voici quelques pistes qui vous aideront à y arriver au mieux !

 Annoncez la nouvelle à l’aîné(e) dès que possible

Dès que vous êtes sûre d’être enceinte, l’une des choses auxquelles vous, parent, devez réfléchir, c’est le moment de le dire à l’aîné(e). Certains couples n’y pensent pas forcément et commencent par envisager l’arrivée avec la décoration de la chambre ou l’achat matelas bébé. Alors que le fait de l’annoncer aux autres enfants peut les aider à s’habituer progressivement à l’idée que bientôt, ils ne seront plus seuls. L’idéal serait qu’ils soient suffisamment grands pour le comprendre, notamment à partir de 4 ans déjà. Même s’ils sont plus jeunes, il faut tout de même trouver un moment pour le leur dire.

Vous pourriez attendre que la grossesse ait passé le cap du premier trimestre, car après, les risques d’une fausse-couche sont généralement moins élevés. Ne le dites pas plus tôt puisqu’en cas d’incident, vous devrez de nouveau l’annoncer. Cela pourrait être bouleversant pour un enfant, comme cela a certainement dû l’être, lors de votre première annonce. Les spécialistes recommandent d’attendre jusqu’au moment où le ventre de la mère commencera à s’arrondir.

Encouragez l’aîné(e) à exprimer son ressenti

Suite à votre annonce, votre enfant pourrait ne pas réaliser ce que cela implique. La grossesse pouvant être très abstraite dans l’esprit des petits, expliquez-lui ce qu’attendre un bébé veut dire. Ainsi, progressivement, après avoir pris le temps d’assimiler la nouvelle, vous pourrez remarquer diverses réactions de sa part. Dans le meilleur des scénarios, vous le verrez revenir vers vous pour manifester sa joie. Les plus curieux pourraient avoir beaucoup de questions à vous poser auxquelles il faudra naturellement répondre. Il peut tout aussi bien arriver que votre aîné(e) se montre inquiet. Cela est tout à fait normal et il n’y a pas lieu d’être déçu ou mécontent.

L’enfant qui manifeste de l’inquiétude montre un signe d’intelligence. Cela veut signifier qu’il a conscience de ce qui va arriver et du bouleversement que va connaître sa vie. Acceptez toutes ses émotions et aidez-le à comprendre que votre amour pour lui ne sera en rien impacté. Si c’est le cadet de vos enfants qui est bouleversé, vous pourrez lui parler de sa propre venue au monde. Montrez-lui, album photo à l’appui, à quel point vous étiez heureux et combien votre affection pour l’aîné(e) s’est décuplée. Aidez-le à prendre conscience que son rôle au sein de la famille va évoluer et que vous aurez besoin de lui.

Faites-le participer aux préparations de l’arrivée

Dès que votre ventre commence par se faire voir, la notion « attendre un nouveau bébé » devient plus claire dans l’esprit des enfants. C’est le moment de le valoriser en lui donnant un rôle à jouer pendant les préparatifs. Sachez toutefois y faire. Vous pourriez lui proposer de vous accompagner pendant vos courses pour le bébé ou lui demander de choisir un cadeau à offrir à ce dernier. Aussi, vous pouvez recueillir son avis sur le choix à faire pour l’achat de la literie du petit. Le plus important est qu’il se sente utile.

Hormis le fait de choisir le nouveau lit de bébé, faites-le participer à la décoration de sa chambre. Pourquoi ne pas lui offrir un petit pinceau pour qu’il vous assiste pendant que vous repeignez cette dernière ? Pour faire germer en lui de l’amour pour l’enfant à venir, vous pourrez aussi lui acheter des cadeaux, de la part de celui-ci. Pour que ce soit plus marquant, faites accompagner ce geste d’un message affectueux au nom du bébé. Vous pourriez lui dire que le petit dernier pense très fort à lui et qu’il a hâte de faire sa rencontre. Si cela n’est pas trop perturbant pour lui, encouragez-le à donner des caresses sur votre ventre arrondi.

Ne lui donnez jamais l’impression qu’il a perdu la priorité

Le jour de l’accouchement, il est facile de se laisser distraire par le stress ou la crainte que tout ne se passe pas bien. Expliquez-lui que le jour J est arrivé et que maman sera légèrement indisposée. Pour qu’il n’angoisse pas à l’idée de se retrouver seul, un adulte de confiance pourrait venir s’occuper de lui. Il est préférable que ce soit quelques jours déjà avant le grand jour. Si votre séjour doit durer plus d’une ou de deux journées, il est important qu’il se sente convenablement pris en charge.

Pour qu’il ne s’inquiète pas, une astuce consiste à lui faire faire des dessins ou du coloriage à l’attention du bébé. Cela occupera son esprit. Même après le retour à la maison, trouvez du temps à lui accorder, car cela pourrait le frustrer de se croire délaisser. Entourez-le d’amour et d’attention pour qu’il ne ressente pas la présence du petit dernier comme une menace.