Sélectionner une page

Certains sont préoccupés par la question environnementale bien avant d’avoir des enfants. D’autres se découvrent écolos en devenant parent, avec l’envie d’offrir un monde meilleur à leurs descendants. Mais très vite, face à la réalité, même les plus écolos des parents déchantent. Amoncellement de couches à usage unique, achat de matériel de puériculture et d’habits régulier, diversification de l’alimentation incluant la viande : comment faire face à ces défis sans abandonner toutes ses valeurs ?

Les couches lavables : un choix pas adapté à tout le monde

Si l’on en croit Béa Johnson, la cheffe de file du mouvement zéro déchet outre-Atlantique, la solution idéale en matière de couches est l’hygiène naturelle infantile. Cette méthode pratiquée dans de nombreuses cultures consiste à éduquer très tôt l’enfant à se soulager directement au pot. Les bébés élevés avec l’hygiène naturelle infantile acquièrent la maitrise sphinctérienne à un âge précoce. Mais cette technique demande une disponibilité totale du parent, ce qui est rarement possible dans la société moderne.

Les couches lavables, mises en avant ces dernières années, produisent effectivement moins de déchets que les couches jetables. Elles sont plutôt faciles à gérer au quotidien et en sortie. Toutefois, certains freins vont empêcher une partie des familles d’y adhérer :

– il faut un investissement de base important (plusieurs centaines d’euros) ;

– il faut gérer des lessives journalières ou payer une entreprise pour le faire ;

– les crèches et nounous n’acceptent pas toutes ce système.

Les parents écolos qui ne peuvent ni adopter les couches lavables, ni pratiquer l’hygiène naturelle se tourneront vers des marques privilégiant les matières naturelles et le respect des forêts lors de la production du papier.

marché

S’équiper en matériel de puériculture : neuf ou occasion ?

Pour les vêtements, le linge de lit et tout ce qui peut se laver en machine (bavoirs, langes, serviettes, gants…), il n’y a pas vraiment de risque à acheter d’occasion. Si les produits sont en bon état et vous plaisent, vous serez gagnant tant au point de vue écologique qu’économique à acheter d’occasion. Cette pratique s’est d’ailleurs grandement popularisée, que ce soit par le biais des sites de vente entre particuliers ou des vide-greniers.

Pour d’autres articles de puériculture, mieux vaut faire passer la sécurité de bébé avant l’empreinte écologique. Le siège auto, le transat, le parc, le matelas s’achètent de préférence neuf afin de garantir le respect des dernières normes de sécurité. Mais vous pouvez très bien vous tourner vers des marques connues pour leur engagement, comme la marque allemande Lässig qui utilise exclusivement des matériaux exempts de PVC, de nickel et phtalates. Une partie de son catalogue propose même des accessoires fabriqués avec des matériaux recyclés dont des sacs à langer et des t-shirts anti-UV.

Donner de la viande à son enfant, est-ce écolo ?

En considérant les faibles quantités de viande consommées par les tout petits, l’empreinte écologique de leur alimentation diffèrera peu, que vous y ajoutiez ou non des produits animaux. Il faut savoir que les protéines animales apportent des éléments essentiels à l’enfant comme du fer facilement assimilé, dont il peut manquer la première année, surtout en cas d’allaitement. Même si vous êtes végétarien pour des raisons écologiques, considérez la possibilité d’éveiller votre enfant à toute la gamme d’aliments disponibles. La viande n’a pas besoin de s’inviter au menu tous les jours, une petite cuillère une ou deux fois par semaine suffit, à compléter avec des œufs, du poisson et des sources de protéines végétales.

Initier très tôt l’enfant à la fragilité de l’écosystème

La meilleure façon de léguer une planète en bon état à vos enfants, c’est de leur apprendre à l’aimer et à en prendre soin. De la visite à la ferme hebdomadaire aux balades en forêt en passant par les petits gestes écologiques du quotidien, initiez rapidement votre bébé au respect de ce qui l’entoure et n’hésitez pas à lui expliquer vos attitudes avec des mots simples.