Sélectionner une page

L’avocat est un fruit riche en saveur et en vertu. Il n’est donc pas étonnant de le voir être cultivé dans tous les foyers. L’avocat peut être utilisé dans de nombreux plats pour apporter fraicheur et exotisme. En tartine, en dessert ou en guacamol, l’avocat accompagne tous nos repas et sublime par sa saveur.

Faire pousser un avocat ne réclame pas beaucoup de compétences en jardinage. Sa plantation est simple mais il faudra bien l’entretenir pour pouvoir le conserver un long moment.

Faire pousser un avocat, un grand classique pour les enfants

Description de l’avocat

Appartenant à la famille des Lauraceae, l’avocat est le fruit de l’avocatier ou Persea Americana. Cet arbre fruitier originaire du Mexique existe en trois grandes variétés, dont la plus populaire est l’avocat Hass.

La germination de l’avocatier est très facile et elle se présente comme un excellent exercice ludique pour les enfants. 

Les vertus de l’avocat

L’avocat est un fruit oléagineux avec une forte teneur en graisse. L’avocat possède de nombreuses qualités nutritionnelles et de bienfaits pour la santé. Cela s’explique par le fait que les lipides contenus dans l’avocat sont essentiellement des acides gras insaturés cardio-protecteurs. L’avocat est aussi connu pour être riche en acide oléique, favorable à la production du bon cholestérol et à la réduction du mauvais.

L’avocat est une source de vitamine E, vitamine liposoluble aux propriétés antioxydantes reconnues, très efficace pour protéger les cellules des dangers des radicaux libres. Ces radicaux libres sont les principales responsables du vieillissement prématuré, mais aussi de certains cancers et des maladies cardiaques.

Egalement source de vitamine K, l’avocat est un excellent régulateur de glycémie et permet de prévenir efficacement contre le diabète.

Le potassium et la vitamine B6 contenu dans l’avocat aide au bon fonctionnement du système nerveux, des fonctions musculaires et de la pression sanguine, favorisant l’immunité.

Et enfin, la vitamine B9 qui assure le renouvellement cellulaire, très utile chez la femme enceinte pour le développement du fœtus, chez le nourrisson pour favoriser sa croissance et chez les personnes en convalescence.

Faire pousser un avocat : les techniques

Le matériel nécessaire

Faire pousser un avocat chez soi peut sembler être facile, mais il faudra tout de même avoir le matériel adéquat pour s’y prendre correctement.

Heureusement, cultiver un avocat ne nécessite que des équipements à porter de main comme :

  • Un verre d’eau ;
  • Des cure-dents ;
  • Un pot ;
  • De la terre.

La préparation du noyau

Pour faire germer un avocat, il faudra compter entre 8 à 10 ans.

Pour commencer, il faut sélectionner un noyau de bonne taille et en bonne condition, qui n’a pas été écorché lors de l’ouverture du fruit. Ensuite il faudra le nettoyer correctement, sans l’abîmer, à l’eau claire et retirer la chair restante. Vous pouvez ensuite tremper le noyau dans de l’eau chaude, de 30 à 40°, pendant une demi-heure et le faire sécher au soleil pour supprimer toutes traces d’humidité.

La germination du noyau

Tout d’abord, il faudra se munir de 3 à 4 cure-dents et les planter dans le noyau à une profondeur d’environ 5 mm, les pointes vers le haut. Prenez ensuite un verre d’eau et installez le noyau en immergeant la partie basse de celui-ci. Pour une germination plus rapide, vous pouvez plonger un morceau de coton humide dans le verre. N’oubliez pas de changer l’eau régulièrement.

Après quelques semaines, le noyau aura fendu, les racines et la tige apparaitront. Les racines seront d’une longueur d’environ 1 à 2 centimètres, et il faudra alors continuer la germination du noyau en pleine terre.

Pour ce faire, il faudra installer le noyau dans un terreau léger, en faisant un trou de plantation et y incorporer du compost. Placez le noyau dans le trou et remplissez-le avec un terreau humidifié.

Mettez ensuite l’avocatier en plein soleil ou dans un endroit ombragé, à l’abri des vents.

L’arrosage de l’avocatier

Il est important d’arroser la plante régulièrement, sans être excessif. Cela est d’autant plus important au début de la germination, lorsque la plante est encore très fragile.

Ensuite, lorsque la plante sera suffisamment grande, l’arrosage sera de moins en moins nécessaire. Mais il faudra tout de même humidifier les quelques feuilles de la plante avec un brumisateur, en utilisant de l’eau non calcaire.

Faire pousser un avocat : ce qu’il ne faut pas faire

  • Mal nettoyer le noyau ;
  • Mal placer les cure-dents ;
  • Placer la plante dans un endroit trop sombre ;
  • Trop l’exposer au soleil ;
  • Ne pas changer l’eau ;
  • Ne pas tailler l’arbuste ;
  • Oublier de rempoter l’avocatier ;
  • Ne pas humidifier les feuilles.