Sélectionner une page

Le sommeil est un pilier de la santé, du bien-être et du bon développement du bébé. Pourtant, il peut être perturbé par des causes plus ou moins faciles à éradiquer. Découvrez quels sont ces éléments perturbateurs du sommeil chez l’enfant.

Matelas de mauvaise qualité 

Pour garantir à vous et à votre enfant des nuits tranquilles, il faut choisir le meilleur matelas pour bébé. Les avis, conseils et comparatifs sur https://www.les-matelas.fr/ peuvent vous aider à y parvenir. La qualité du couchage exerce, en effet, beaucoup d’influences sur le sommeil assez fragile d’un bébé. Le matelas peut être un danger pour le nourrisson s’il favorise l’accumulation des poussières et la prolifération des acariens. Ces derniers peuvent provoquer des rhinites et d’autres manifestations allergiques qui empêchent l’enfant de dormir et nuisent à sa santé.

Environnement inadapté

La chambre du bébé doit être propre, rangée et bien aérée. Il faut éviter les courants d’air et les odeurs nuisibles :

  • fumées de cigarettes ;
  • odeurs de fritures ;
  • odeurs de canalisation.

La température de la chambre ne doit pas être inférieure à 18 ni supérieure à 20 °C. Une chambre inadaptée est une chambre présentant des caractéristiques défavorables pour la santé du bébé. C’est le cas par exemple d’une chambre exiguë, mal aérée, présentant de l’humidité, et où il fait toujours froid à l’intérieur.

La lumière vive

Il est conseillé de laisser une lumière allumée à l’intérieur de la chambre du bébé. Cela rassure votre enfant et c’est très pratique pour le surveiller pendant la nuit. Sa lumière vous évite d’allumer la lampe éblouissante du plafonnier juste pour vérifier un bébé qui émet des petits cris. Toutefois, il faut éviter la luminosité intense comme celle d’une lampe néon. Optez plutôt pour une veilleuse à la lumière tamisée dotée d’une ampoule LED.

Les bruits

Les bruits peuvent aussi perturber les sommeils des nouveau-nés et des enfants beaucoup plus grands. Toutefois, il faut faire la différence entre les nuisances sonores et les sons agréables. En effet, il y a des bruits perturbants comme les cris, les objets qui tombent ou le lit qui grince.

Coliques

Les coliques sont des sources de pleurs incessants pour le bébé. Il s’agit de gaz qui gênent le nourrisson. Les coliques empêchent l’enfant de trouver le sommeil, tout comme ils peuvent le réveiller subitement. Ceux-ci apparaissent à partir de la 3ème semaine de vie du bébé et peuvent disparaître progressivement à partir de son 3e mois. En cas de colique, il faut masser légèrement le ventre du bébé.

Digestion difficile

La digestion difficile est l’une des causes probables des coliques. C’est le lactose (le principal glucide du lait) qui est difficile à digérer. C’est d’ailleurs pour cette raison que des laits infantiles sans lactose sont proposés aux bébés souffrant de problème digestif.

Douleurs dentaires

Les dents qui percent sont parfois très douloureuses chez certains bébés. Les douleurs des dents l’empêchent aussi de dormir et peuvent le réveiller en pleine nuit. Lorsqu’elles apparaissent, l’enfant devient irritable et pleure facilement. Vous pouvez aider l’enfant en frottant ses gencives avec un doigt propre. Normalement, la première poussée dentaire apparaît à partir du 6ème mois du bébé, mais cela varie d’un enfant à un autre.

Dette de sommeil

Les dettes de sommeil sont des accumulations de manque (ou retard) de sommeil. Ce n’est pas parce que l’enfant manque de sommeil qu’il va dormir plus rapidement la prochaine nuit. L’enfant souffrant de dette de sommeil a du mal à se rendormir tout seul. Et même ses siestes deviennent beaucoup plus courtes. Pour y remédier, il faut rallonger le temps que le bébé passe au lit.

Troubles liés aux maladies

Si l’enfant n’arrive pas à s’endormir à cause :

  • d’une toux ;
  • d’un rhume ;
  • d’une fièvre ;

il faut consulter immédiatement un pédiatre. Ces symptômes indiquent que l’enfant est atteint d’une maladie quelconque. Seul le diagnostic est habilité à établir un diagnostic exact et prescrire le traitement adéquat.

Insomnies

Il peut arriver que l’enfant n’arrive pas à dormir sans que l’un de ces éléments perturbateurs n’en soit la cause. Dans ce cas, il faut aussi emmener l’enfant chez un pédiatre qui peut éventuellement vous orienter vers un spécialiste.